Eiffage Immobilier vous accompagne dans votre projet immobilier neuf
Investir dans le neuf et la gestion locative

Mettre son bien immobilier neuf en gestion locative ou le gérer soi-même ? Pour faire un choix efficace et rentable, il faut bien étudier le détail des prestations incluses dans le mandat.

Frais de gestion locative immobilière, ce qu’il faut savoir

Vous avez fait l’acquisition d’un appartement neuf pour le mettre en location dans le cadre du dispositif Pinel ou vous souhaitez mettre en location votre studio meublé ? Est-il avantageux de faire appel à un tiers pour prendre en charge la gestion de votre investissement locatif ?

En moyenne, le coût annoncé par la plupart des gestionnaires de biens immobilier s’élève à un mois de loyer par an hors charges, pour des prestations de gestion courante.

Par gestion courante, on entend l’encaissement des loyers, la délivrance des quittances et la perception des charges… D’autres prestations, comme la rédaction du contrat de location, la déclaration des revenus locatifs ou la recherche d’un locataire…, peuvent ne pas être comprises et font alors l’objet de coûts supplémentaires à prévoir. Pensez à comparer les prestations de gestion locative proposées.

Pack Investisseur offert* !

Nous vous accompagnons dans votre projet d'investissement locatif

Pour vous accompagner dans votre investissement locatif, nous vous proposons le Pack Investisseur* !

Via nos partenariats, nous vous offrons 2 ans de gestion locative ainsi que 2 ans de garantie contre les loyers impayés.

N’hésitez plus, contactez nos conseillers qui vous accompagnerons dans votre projet immobilier !

 

Je recherche un appartement neuf pour investir !

 

*Pack Investisseur (2 ans offerts d’honoraires de gestion et de garantie loyers impayés) : offre valable sous réserve de la signature d'un mandat de gestion, Foncia Prévoyance ou Garantie Totale d'une durée de 2 années. 2 ans offerts de gestion locative : 2 ans d'honoraires de gestion, 2 ans de garantie loyers impayés et la réduction des honoraires de première mise en location. La réduction des honoraires de location s’applique uniquement à la première mise en location. Offre réservée aux personnes physiques majeures, hors professionnels de l’immobilier et valable pour un seul logement par personne et foyer fiscal. Offre non cumulable avec toute autre offre promotionnelle en cours. Les opérations suivantes ne bénéficient pas de ces offres : résidences gérées (Résidences de tourismes et d'affaires ; Résidences étudiantes), les programmes immobiliers en co-promotion. Conditions détaillées disponibles en espace de vente.

Bien définir vos besoins en amont sous peine de surcoûts

Votre locataire quitte le logement, aurez-vous le temps de faire la recherche d’un nouvel occupant ? C’est un besoin qu’il faut identifier en amont car le mandat de gestion locative que vous avez signé ne couvre peut-être pas cette prestation ? Recherche, visites et rédaction d’un nouveau contrat de bail demande du temps et peut être source de coûts supplémentaires.

De même, en cas de multiples propriétés, l’aide à la rédaction de la déclaration fiscale de vos revenus locatifs peut être une opportunité d’optimisation de votre investissement.

Autre exemple : la gestion de travaux occasionnels. Contacter un entrepreneur ou prendre en charge le suivi des réparations peut être chronophage et compliqué si vous êtes à distance. Les gestionnaires de biens, en tant que professionnel de l’immobilier, possèdent une connaissance avisée des artisans du secteur à même de répondre à ce type de besoin.

Sachez qu’en plus du coût des travaux dont vous devrez vous acquitter, certains administrateurs de biens peuvent vous demander un pourcentage du montant de ces travaux. En cas de travaux importants, la somme à payer à votre gestionnaire de biens peut s’avérer non négligeable.

Calculer sa rentabilité locative

Intégrer les frais de gestion

Vous avez estimé votre taux de rentabilité locative, mais avez-vous pensé à intégrer dans votre calcul la totalité des coûts de gestion locative ? Attention : l’ensemble de ces frais de gestion peut amputer sérieusement votre complément de revenus ! Avant de décider si vous gérez vous-même votre bien ou si vous en confiez la gestion, il est fortement recommandé de calculer sa rentabilité locative nette.

Une fois ce calcul effectué, il vous sera plus facile de prendre votre décision. Le système de gestion locative professionnelle sera conseillé aux propriétaires dont la rentabilité locative est plutôt confortable. Si votre rentabilité locative est faible, le coût de la gestion locative immobilière risque d’amputer sérieusement votre retour sur investissement !

 

Bien calculer la rentabilité de votre investissement locatif

Pour bien effectuer le calcul de la rentabilité d’un bien immobilier, il faut prendre en compte tous les frais potentiels liés aux services de gestion locative mais aussi la taxe foncière et autres charges. Voici la formule à appliquer :

Taux = 100 x [(Loyer mensuel x 12 – Taxe foncière – Charges non récupérables – Frais de gestion)/Prix d’acquisition du bien immobilier]

La gestion locative à la carte

Votre rentabilité locative ne vous permet pas de faire appel à un gestionnaire de biens, mais vous souhaitez néanmoins vous décharger de certains actes liés à la gestion de votre investissement immobilier ? Trois pistes :

  • Faites appel à un professionnel lorsqu’un acte juridique vous semble complexe (lors de la rédaction d’un contrat, d’un acte de caution…).
  • Contractez une assurance loyers impayés, pour vous prémunir du défaut de paiement d’un locataire.
  • Sollicitez l’administration fiscale en cas de difficultés liées à la déclaration de vos revenus locatifs.
Vous avez une question ?
Contatez nous ! Nous sommes là pour vous guider