Appartement neuf neuf à Lyon 7e - Alhambra

RE 2020 : l’essentiel sur la nouvelle réglementation environnementale

La RE 2020 s’inscrit dans la stratégie bas-carbone que s’est fixée la France pour atteindre la neutralité carbone d’ici 2050. Elle vise à réduire drastiquement l’empreinte carbone des bâtiments neufs en agissant à la fois sur la consommation énergétique des logements et sur l’impact écologique de la construction.

Depuis le 1er janvier 2022, la RE 2020 succède la RT 2012 et s’applique à tous les permis de construire de logements neufs.

Les trois grands objectifs de la RE 2020

La RE 2020 s’inscrit dans la stratégie bas-carbone que s’est fixée la France pour atteindre la neutralité carbone d’ici 2050.

Elle vise à réduire drastiquement l’empreinte carbone des bâtiments neufs en agissant à la fois sur la consommation énergétique des logements et sur l’impact écologique de la construction.

 

  • Des logements plus performants sur le plan énergétique

Premier objectif de la RE 2020 : améliorer la performance énergétique des logements neufs. Pour y parvenir, il est prévu de recourir de plus en plus aux énergies alternatives (pompe à chaleur, chaufferie biomasse, énergie solaire), et de délaisser progressivement le gaz, qui est l’énergie la plus utilisée à l’heure actuelle. L’électricité pourra être employée, mais pas pour le chauffage : en effet, les pouvoirs publics souhaitent empêcher le retour du radiateur électrique, qui est coûteux pour les occupants, et qui, en plus, pèse fortement sur le réseau en hiver.
 

  • Des chantiers de construction moins polluants

Deuxième objectif de la RE 2020 : diminuer l’impact écologique de la construction. À cet effet, les pouvoirs publics ont mis en place une série d’indicateurs qui permettent de mesurer l’impact carbone de la construction, depuis la production des matériaux jusqu’à la démolition du bâtiment. De plus en plus, les logements neufs emploieront des matériaux biosourcés ou géosourcés, tels que le bois, le liège, la paille, la pierre de taille ou encore la terre crue.
 

  • Des bâtiments qui résistent mieux à la chaleur

Troisième objectif de la RE 2020 : accroître la résistance des logements à la chaleur. Face au réchauffement climatique et à la multiplication des épisodes caniculaires, toutes les nouvelles constructions devront garantir à leurs occupants un certain confort d’été. Les nouveaux bâtiments adopteront donc des solutions de climatisation dites « passives » (puit climatique, protections contre le soleil).
 

À savoir :

La RE 2020 concerne tous les logements dont le permis de construire a été déposé depuis le 1er janvier 2022, ainsi que les extensions et les constructions provisoires qui seront construites à partir du 1er janvier 2023.

Quelles différences par rapport à la RT 2012 ?

Sans surprise, la RE 2020 est plus contraignante que la précédente réglementation RT 2012.

De nouveaux indicateurs

La RE 2020 modifie certains indicateurs déjà présents dans la RT 2012 comme le Bbio (besoin bioclimatique) ou le Cep (consommation en énergie primaire). Mais ce n’est pas tout : elle en introduit de nouveaux, comme le DH (l’indicateur du confort d’été) ou l’indice Icénergie (qui mesure la consommation d’énergie du bâtiment pendant toute sa durée de vie).

Les indicateurs de la RE 2020

Bbio, Cep, DH, Icénergie, Icconstruction… Retrouvez ici les indicateurs clés de la RE 2020.

 

Des bâtiments à énergie positive

Autre évolution significative : si la RT 2012 faisait la promotion des bâtiments basse consommation (BBC), la RE 2020, elle, a l’intention de généraliser les bâtiments à énergie positive (BEPOS). Les nouvelles constructions devront donc produire leur propre énergie en s’appuyant sur des technologies comme la biomasse ou le photovoltaïque.

Quelles conséquences pour les acquéreurs ?

Une réduction de la facture énergétique

Si les logements RE 2020 seront sans doute un peu plus chers à l’achat que les habitations répondant à la norme RT 2012, les acquéreurs ne seront pas pénalisés pour autant, car ils réaliseront des économies substantielles sur leurs factures d’énergie.

 

Un bien plus facile à vendre ou à louer

Dans les années à venir, les logements RE 2020 deviendront le nouveau standard en termes de performance énergétique : ils seront donc plus faciles à revendre ou à louer. C’est un avantage indéniable, car il ne faut pas oublier qu’en parallèle de la RE 2020, un nouveau diagnostic de performance énergétique vient d’entrer en vigueur. Plus contraignant, celui-ci obligera bientôt les propriétaires de logements classés G, F ou E à réaliser des travaux d’amélioration s’ils veulent continuer à louer leur bien.

Vous avez une question ?
Contactez nous ! Nous sommes là pour vous guider